Le podcast, le renouveau de l’audio.

février 1, 2020 0 Par KiLliAn_Le_MoAl
Temps de lecture : 5 minutes
2 personnes qui s'enregistrent pour un podcast

Le nom « auditeur » est apparu à partir des années 20 lorsque les premières émissions de radio ont été diffusées. Il a connu un essor fulgurant jusque lors des années 2005/2010.

La radio a ainsi continué à décroître à cause du manque d’innovation dans notre monde actuel.

L’ère du streaming est passée par là, et à emporter notamment la diffusion de la musique grâce aujourd’hui à des plateformes telles qu’Apple, Spotify ou bien encore Deezer.

La radio n’a donc pas réussi à suivre l’évolution du monde et notamment sa digitalisation. Elle n’a pas su écouter ses consommateurs en se concentrant, malheureusement, seulement sur ses habitudes.

 

Le streaming musical

 

Le streaming musical, c’est donc installer. Même profondément installer. Les raisons sont les mêmes que celles qui se rapporte entre la télévision et Netflix, les publicités incessantes, un choix inexistant. Mais ce qui à pu apporter aussi cette nouvelle façon de consommer résulte du développement des mobilités urbaines, et notamment les transports en commun. Ces derniers ne mettent pas à disposition de radios. Cela serait trop bruyant et surtout cela forcerait les gens à écouter les envies des autres voyageurs. Le trajet, parfois plus long ou plus court, a donc besoin de distraction. C’est donc ainsi que les plateformes comme Spotify, Qobuz ou Tidal se sont développés.

On constate que ce format audio a aujourd’hui redonné une nouvelle jeunesse à son ancêtre en proposant un format disponible à tous, à n’importe quel moment, avec un immense choix. C’est-à-dire avec les mêmes bases solides qui ont fait le succès du streaming musical.

C’est ainsi que le podcast est né.

Le podcast

Les changements provoqués par le podcast ne restent pas cantonnés à un pays en particulier, mais touche le monde entier de nos jours.

Graphique montrant les pays qui écoutent le plus les podcasts

Les entreprises se sont lancés rapidement dans cette aventure pour faire la promotion (parfois dissimulé) de leur marque, c’est-à-dire corporate. Mais les véritables héros de cette aventure reste les médias ou bien même les créateurs ou influenceurs. Mais l’avantage principal par rapport à la radio, est que le contenu disponible peut être proposé par n’importe qui, peut importe son expérience ou ses compétences.

C’est pourquoi l’immensité des thèmes présents dans les podcasts prouve la richesse des ces plateformes, mais aussi de leurs créateurs, que l’on pourrait ne jamais avoir entendu parler avant.

Les thèmes variant du luxe, aux légumes tout en passant par la technologie ont fait le succès du podcast d’aujourd’hui.

L’apprentissage peut donc réellement se faire seulement par un canal audio et donc provoqué, si la réalisation et la connaissance du sujet est présent, un déclic concernant un sujet.

Le podcast permet de rapprocher des gens, voire même les faire entrer dans une certaine zone d’intimé, par rapport à un texte qui pourrait être considéré comme sans vie, avide de sentiments.

Les podcasts se sont inspiré de Netflix (qui à popularisé cette manière) par la chronologie des saisons et des épisodes. Il permet de fidéliser des auditeurs de cette manière en lui apportant sans cesse de nouveautés au niveau du contenu et surtout en le tenant au courant des nouveautés des épisodes qu’il a manqué soit en écoutant l’épisode raté, en nombre infini, ou bien en lisant le résumé de l’épisode proposé par l’auteur.

C’est exactement le même schéma de relation, et donc de fidélisation, que l’on retrouve sur les plateformes de streaming vidéo.

Pour les influenceurs ou les entreprises, c’est aussi une nouvelle façon de proposer des liens vers leurs réseaux sociaux ou leurs sites web, car les descriptions de chaque épisode sont totalement éditables. Ce qui permet encore pour ces personnes soucieuses d’avoir plus de trafic ou d’abonnés, de placer autant de liens qu’ils le souhaitent.

Enfin, le podcast s’inscrit dans un monde en pleine activité et qui ne s’arrête jamais. C’est en tous cas ce qu’on constate lorsqu’on regarde sur quel appareil est le plus écouter le podcast. Sans surprises, il s’agit du smartphone à 87 % contre 12 % pour les ordinateurs. Pourquoi donc ? Tout simplement car le podcast est un format qui s’écoute pour la plupart du temps en mobilité et l’appareil que nous avons à tout moment sur nous et notamment dans le transport est notre smartphone. C’est donc un format qui a donc compris comment le monde évoluait et qui ne cesse de s’adapter.

Une fois précisés toutes les capacités proposées par le podcast, forcé d’établir un constat quantitatif de la présence de ce format audio dans nos vies.

Infographie représentant le podcast

En terme de plateformes, il en existe beaucoup, mais seul les plus massives, c’est-à-dire créées par les entreprises les plus importantes du monde, on réussi à se faire une place impressionnante et donc à capté plus de la moitié du marché.

Ainsi, dans le top 4 des plus grandes applications d’écoutes, on retourne Apple avec Podcast (56 %), Spotify (avec 10 %), Deezer avec 2,5 % et enfin le dernier-né de la firme californienne, Google Podcast avec 1,5 % de part de marché.

Ces géants du web ont donc permis l’essor du podcast avec des résultats plutôt convainquant comme avec 1,4 millions d’auditeurs par mois en France.

Mais ce qui frappe le plus lorsqu’on regarde les chiffres, c’est l’attention des auditeurs comparé aux autres formats comme ceux textuels par exemple. On estime que 87 % des auditeurs écoute en entier un podcast et avec une moyenne de 32 minutes d’écoutes ce qui est largement supérieur aux 5 minutes relevés pour un texte.

Quid de son évolution ?

Dans un monde ou les formules d’abonnements mensuels ou annuels ne cesse d’apparaître et de progresser de façon exponentielle, l’on pourrait peut-être voir dans le futur, des contenus exclusifs et inédits proposés à un abonnement payant accessible, donc, seulement par ceux qui peuvent payer. Mais l’augmentation de qualité du podcast devra sûrement s’en faire ressentir en fonction de l’abonnement proposé pour son accessibilité.

Cela pourrait aussi avoir pour objectif, malheureusement, de détruire tout contenu écrit par passion et par volonté de transmettre en le transformant en contenu purement commercial.

Ce qui est sûr, c’est que le podcast devra forcément évoluer s’il ne veut pas revenir d’où il vient et donc mourir à nouveau pour rejoindre son ancêtre la radio.

Enregistrement d'un podcast

Mes podcasts favoris :

  • TechOut
  • Salut Techie
  • Le rendez-vous Tech
  • Tech Café
  • Unlock Apple
  • 01Net TV
  • De Quoi Jme Mail
  • Dans la Poche
  • Adrelanine Podcast Photo
  • Marketing Mania
  • Le Panier
  • EdTech France Le Podcast
  • Le Nouveau Marketing